La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Que la Fête commence !
22 Juin 2018
Brioude

19°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Une unité Alzheimer en projet à Oussoulx

Une unité Alzheimer en projet à Oussoulx

10 Novembre 2017

Une unité de soin spécialisée pour les personnes atteintes d’Alzheimer et maladies associées devrait voir le jour à la fin de l’année 2018 au centre médical d’Oussoulx. Le début des travaux est imminent…


L’idée planait depuis déjà plusieurs mois dans la tête du Dr Jacques Roux, médecin directeur du centre médical d’Oussoulx : une unité de soin spécialisée dans l’accueil des personnes atteintes de maladies de type Alzheimer s’apprête à voir le jour.

Trois ans après sa première extension en 2015, un nouveau bâtiment de 400 m² environ avec jardin thérapeutique, devrait sortir de terre en janvier 2018. « Nous avons obtenu le permis de construire il y a une semaine. On va lancer les marchés et débuter les travaux, je l’espère, le 1er janvier », explique, enthousiaste, le directeur. Les travaux, colossaux, devraient durer près d’un an.

Rééduquer les patients, soulager les aidants

Alors que comprendra cette nouvelle unité « cognitivo-comportementale » ? Ce sont d’abord dix nouveaux lits destinés à l’hospitalisation des personnes démentes. « En vue de leur réadaptation, leur rééducation et leur choix de suite », décrit le médecin. En convalescence autrement dit. Après une blessure, suite à l’aggravation d’une maladie, ou tout simplement pour soulager la famille aidante, la personne atteinte de démence pourra être hospitalisée jusqu’à deux mois au centre médical d’Oussoulx. Par la suite, « une assistante sociale et une ergothérapeute s’assureront de préparer au mieux le retour du patient à son domicile. »

Cette nouvelle unité de soin, c’est aussi deux nouveaux lits d’hospitalisation de jour, « où les patients entrent le matin et ressortent le soir », indique Jacques Roux. La capacité d’accueil du centre médical devrait ainsi augmenter de 60 à 72 lits.

« Il est impossible pour ces personnes de se rééduquer seules. Bien souvent, elles ne peuvent pas non plus être prises en charge à leur domicile. » Bref, ces patients ont besoin d’un accompagnement adéquat et adapté à leur pathologie. Ainsi, trois nouvelles aides médico-psychologiques seront embauchées d’ici l’ouverture de l’unité de soin. « Elles auront une compétence spéciale pour la prise en charge des personnes démentes », précise Jacques Roux. 

Géraldine Garcia

(L'intégralité de l'article à retrouver
dans notre édition du 10 novembre)


Article publié le 10/11/2017 à 09:15
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
21/06/2018 17:20
Que la Fête commence !

21/06/2018 15:13
@Christelle Besseyre
De faux agents du Syndicat des eaux dans Brioude

15/06/2018 16:23
Demandez le programme !

 

 

10/06/2018 15:55
Mazeyrat-d'Allier : Un pêcheur retrouvé mort dans l'Allier

09/06/2018 09:49
Demandez le programme !

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2018 www.laruche.fr. Tous droits réservés.