La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Un taureau enlisé dans près d'un mètre de boue
22 Février 2019
Brioude

13°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Une page se tourne, l'histoire continue à la Maison de la presse

Une page se tourne, l'histoire continue à la Maison de la presse

10 Février 2019

Le 31 janvier, Marc Ardid a fait valoir ses droits à la retraite et passe actuellement le flambeau à Daniel Veysseire.


 « Monsieur Ardid, j’ai beaucoup de peine. Je suis contente, mais j’ai beaucoup de peine ». Une page se tourne à la Maison de la presse et cela n’a pas échappé aux clients fidèles. Le 31 janvier, Marc Ardid a cédé les rênes de son commerce à Daniel Veysseire. Cela faisait 41 ans qu’il vendait journaux et cigarettes, place du Mazel.

La 15ème Maison de la presse à ouvrir en France

« J’ai rejoint mon père en octobre 1977. À cette époque, on avait une surface de vente de 50 m² et nous étions dépositaires de presse. On livrait les journaux dans 40 points de vente de Paulhaguet à Vergongheon en passant par Brassac-les-Mines, se souvient le commerçant. Quand mon père a arrêté, j’ai dû faire un choix : continuer le dépôt central de presse ou devenir Maison de la presse. Le magasin voisin Yves Rocher venait de fermer et nous avons donc lancé de gros travaux d’agrandissement. Le magasin a été refait de A à Z. Et on a ouvert la Maison de la presse en mai 1991. Nous étions les 15e en France. Un peu des précurseurs… » Cigarettes, carterie, librairie, presse… Au fil des années, la surface de vente de la Maison de la presse a doublé et ses rayons se sont étoffés. Derrière le comptoir, fidèles au poste, trois employés et « mon épouse qui de temps en temps venait donner un coup de main. Elle a été très précieuse », sourit Marc Ardid pour qui l’heure de la retraite a donc sonné. « Ça va me changer, c’est sûr. Mais je n’ai aucune crainte. Je vais pouvoir passer du temps avec mes petits enfants, faire du vélo, me remettre à la pêche… Ne plus avoir de contraintes ! »

Mathilde Fontès
 
Retrouvez la suite de l'article dans notre édition du vendredi 8 février

Article publié le 10/02/2019 à 09:39
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : la Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
20/02/2019 21:31
Un taureau enlisé dans près d'un mètre de boue

17/02/2019 19:32
Un enduriste victime d'un accident dans les bois de Grenier-Montgon

15/02/2019 17:07
Demandez le programme !

14/02/2019 16:09
Alerte au gaz boulevard Vercingétorix à Brioude

11/02/2019 10:08
Un incendie ravage un hangar à Champagnac-le-Vieux

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2019 www.laruche.fr. Tous droits réservés.