La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Demandez le programme !
21 Août 2019
Brioude

19°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Sous vos pieds, une vaste nécropole

Sous vos pieds, une vaste nécropole

12 Juin 2019
60 structures funéraires ont été découvertes sur la place du Postel, mais toutes n’ont pas pu être fouillées,  « il a fallu faire des choix », confiait l’archéologue.
60 structures funéraires ont été découvertes sur la place du Postel, mais toutes n’ont pas pu être fouillées, « il a fallu faire des choix », confiait l’archéologue.

En 2017, durant les travaux de la place du Postel, la société toulousaine Archéodunum chargée du diagnostic archéologique de la place ne s’attendait pas à tomber sur des os…


« L’important était de dégager les squelettes menacés par les travaux, pour ensuite pouvoir réaliser une étude anthropologique. » Une chose est sûre Géraldine Camagne, d’Archéodunum et responsable du chantier de fouille, ne s’attendait pas découvrir une nécropole à forte densité à cet endroit-là.

Une nécropole du haut Moyen-Âge

Grâce aux fouilles de sauvetage, 60 structures funéraires ont été mises au jour dont 57 sépultures individuelles et deux doubles, avec des individus de tous les âges.

Plus de  600 corps sous le sol de la place du Postel

« Dans toutes ces inhumations, les individus étaient positionnés sur le dos, excepté une sur le ventre, soulignait Géraldine Camagne. L’une d’entre elle présentait également une surélévation du crâne, due à un coussin funéraire. » Si l’étude anthropologique n’est pas terminée, les datations au carbone 14 ont révélé une homogénéité chronologique de la nécropole : entre la fin du VIIe siècle et la fin du Xe, autrement dit, de l’Antiquité tardive et du haut Moyen-Âge. « Une monnaie du IXe siècle a été retrouvée dans l’une des sépultures et permet d’appuyer cette datation. »

Un mystère plane cependant… L’emplacement même de la nécropole. Pourquoi ici ? « Loin de tout édifice religieux et à l’extérieur de l’enceinte médiévale… Mais malheureusement, nous sommes très limités dans l’interprétation de ces vestiges ». Un cimetière paroissial ? Un cimetière de pèlerins de la via Regordane (*) ? « Mais ce ne sont que des hypothèses. L’étude anthropologique encore en cours nous en dira peut-être plus... »

Géraldine Garcia

(L'article dans son intégralité est à retrouver
dans notre édition du vendredi 7 juin 2019)




Article publié le 12/06/2019 à 11:25
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
16/08/2019 15:35
Demandez le programme !

09/08/2019 15:10
Demandez le programme du week-end !

09/08/2019 10:18
La Haute-Loire en vigilance orange orages

02/08/2019 16:56
Demandez le programme !

30/07/2019 19:33
Bournoncle-Saint-Pierre : un incendie se déclare au bord de la RN 102, au lieu-dit Les Combes

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2019 www.laruche.fr. Tous droits réservés.