La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Circulation perturbée jusqu'à demain matin entre Cohade et Lempdes-sur-Allagnon
27 Juillet 2017
Brioude

17°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Sandy Laurore, à l’aube d’une belle récolte

Sandy Laurore, à l’aube d’une belle récolte

14 Mai 2017

Sandy Laurore s’est installée l’année dernière à Vieille-Brioude, après avoir quitté le Puy-de-Dôme. Récit d’une transplantation réussie.


 Rien ne saurait décourager Sandy Laurore. Optimisme et bonne humeur en bandoulière, la jeune femme suit son bonhomme de chemin dans un milieu agricole pas toujours très facile pour les femmes. D’autant que la puydômoise est ce que l’on a coutume d’appeler une « hors cadre familial ». « Je ne viens pas du tout du milieu agricole. Ma mère est aide-soignante et mon père était électricien à EDF, explique-t-elle. Je parlais beaucoup à mes parents de travailler dans l’agriculture, mais ils ne me voyaient pas là-dedans. »

Après ses études, Sandy Laurore s’oriente donc vers une carrière de vendeuse-retoucheuse. Une première étape de sa vie qu’elle ne regrette pas, même si aujourd’hui, elle ne touche plus une machine à coudre, faute de temps. « J’aimais bien ce métier mais j’avais envie de faire un travail en lien avec la nature. »
Un jour, la belle plante, lassée de vivre hors sol, décide donc de faire le grand saut : elle va devenir agricultrice. Intéressée de prime abord par l’élevage, elle caresse le projet de se lancer dans les poules pondeuses.« Mais c’est compliqué, en particulier parce qu’il y a beaucoup d’investissement à faire. » Après avoir pesé le pour et le contre, elle fait le choix du maraîchage, plus « light » financièrement.
 
L’agriculture comme une évidence
 
Et voilà la Puydômoise partie au lycée agricole de Brioude-Bonnefont pour passer un brevet professionnel de maraîchage bio. On est alors en 2008 et la jeune femme ne se doute pas encore que le Brivadois deviendra sa terre d’élection. Ni que le métier qu’elle a choisi n’a rien de facile. « Quand j’ai découvert l’agriculture, j’étais innocente. Faire de façon “naturelle” c’était inné. Du coup, pour moi, le bio, c’était logique. Ce n’est qu’après coup que j’ai découvert que le maraîchage, c’était très technique. »
 
La suite de cet article dans notre édition papier datée du 12 mai 

Article publié le 14/05/2017 à 09:27
Auteur : G. Sellès
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Haute-Loire : il est certain d'avoir filmé le loup

 Est-ce un chien ? Est-ce un loup ? Pour l'instant le mystère reste entier même si pour l'auteur de cette vidéo, Jean-Pierre Chausse, cela ne fait aucun doute.



lire la suite

Fil info
 
25/07/2017 20:32
Circulation perturbée jusqu'à demain matin entre Cohade et Lempdes-sur-Allagnon

25/07/2017 17:19
Un camion bascule dans le fossé à Lubières

25/07/2017 14:59
RN102 : le camion d'un convoi éolienne au fossé

24/07/2017 19:30
Biennale d'Aquarelle : le programme du mardi 25 juillet

24/07/2017 12:34
Sortie de route sur la RD 16 à Vieille-Brioude

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2017 www.laruche.fr. Tous droits réservés.