La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Aubazat : l'auberge des Trois vallées a pris feu dans la nuit
16 Octobre 2019
Brioude

14°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Raphaël Boudoul : dans la folie douce de sa peinture

Raphaël Boudoul : dans la folie douce de sa peinture

08 Octobre 2019
C’est dans son petit salon que Raphaël Boudoul travaille, stocke et expose nombre de ses tableaux qui de plus, sont souvent de grands formats.
C’est dans son petit salon que Raphaël Boudoul travaille, stocke et expose nombre de ses tableaux qui de plus, sont souvent de grands formats.

Le peintre brivadois Raphaël Boudoul, installé à Aubazat, expose ses œuvres éclectiques à la Maison de Mandrin du mardi 8 octobre au 2 novembre. Rencontre avec un personnage.


« Enfant, j’étais différent. Je ne m’habillais pas comme les autres. J’étais un excentrique. » Un décalage, un brin de folie que Raphaël Boudoul a conservé et exprime aujourd’hui à travers sa peinture singulière et son univers souvent surréaliste.

Son histoire d’amour avec l’art a commencé à ses 12 ans. « Je suis tombé sur des tableaux exposés dans la maison d’un copain et c’est là que ça m’a pris. Je me suis dit : “ça, je peux le faire”. C’est comme ça que j’ai commencé. » Puis, il n’a plus jamais arrêté. Depuis d’autres cordes se sont même ajoutées à son arc : la sculpture sur bois, l’art plastique et la musique. Il compose lui-même ses mélodies, joue de la guitare et de la basse. « Je ne pourrais pas vivre sans art. »

« L’art, c’est ma vie »

Sa peinture, elle est comme lui : éclectique, atypique et inventive. Haute en couleur et d’une grande tendresse. C’est un art brut qui touche directement le cœur de celui qui la contemple. Sa peinture est spontanée. Même lui semble parfois étonné des grands formats auxquels il donne naissance, comme étonné de son talent. Une humilité qui le rend encore plus grand. « Tout commence par un trait, je suis ce trait, puis je vois où il me mène… Jusqu’à ce que parfois, je vois se dessiner quelque chose et décide d’arrêter le trait ici… », tente d’expliquer l’artiste. D’autres fois, ce n’est que le tableau terminé que Raphaël Boudoul y reconnaît un motif, une histoire, un message… « Je n’ai pas de thème particulier. Je pense représenter la vie, explique simplement le peintre. Je me retrouve dans ma peinture. Mon art, c’est moi. Et il me permet de m’évader de ce monde qui parfois n’est pas super. » Des mots simples qui veulent pourtant tout dire. Voilà pourquoi la peinture de Raphaël Boudoul dégage tant de douceur. Parce que de cette légèreté, ce grand enfant au regard bleu azur et à la barbe grise, semble en avoir bien besoin. La peinture, la sculpture, la musique… l’art en général, c’est son refuge. Une bulle dans laquelle Raphaël Boudoul peut être lui-même : cet enfant excentrique, imaginatif et un peu fou, qu’au fond, il est toujours aujourd’hui...

Géraldine Garcia

(La suite de l'article est à retrouver dans
notre édition du vendredi 4 septembre 2019)


Article publié le 08/10/2019 à 10:04
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
13/10/2019 15:57
Aubazat : l'auberge des Trois vallées a pris feu dans la nuit

11/10/2019 14:08
Demandez le programme !

08/10/2019 20:02
Illustration Claude Tisseur.
Saint-Pal-de-Sénouire : la jambe écrasée par un tracteur

04/10/2019 09:45
Demandez le programme du week-end !

27/09/2019 14:58
Demandez le programme !

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2019 www.laruche.fr. Tous droits réservés.