La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Solidarité et bienveillance s'installent de part et d'autre
02 Avril 2020
Brioude

12°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Municipales à Brioude : La santé comme cheval de bataille

Municipales à Brioude : La santé comme cheval de bataille

10 Mars 2020

Samedi 22 février, Jean-Luc Vachelard, tête de liste de Partageons demain Brioude 2020, présentait son programme. Avec la santé comme priorité.


Samedi matin, Jean-Luc Vachelard, candidat à l’écharpe de maire, présentait officiellement la n°2 de sa liste, Aline Bonnet, docteur en pharmacie et présidente de la commission médicale du centre hospitalier de Brioude.
 
Un choix qui n’est pas un hasard puisque le candidat a choisi de faire de la santé une priorité. « Un médecin traitant pour chaque Brivadois », mentionne-t-il sur ces promesses de campagne. Comment ? En favorisant l’installation de nouveaux médecins généralistes et spécialistes en ville. « Il faut faciliter la vie des généralistes en leur proposant notamment des locaux plus grands, afin de séduire des internes susceptibles de s’installer ici, soumet Aline Bonnet. Il faut faire de Brioude une ville attractive pour que de jeunes médecins envisagent de s’y installer.
 
Et là, la culture et le dynamisme de la ville peuvent entrer en jeu. Tout est lié ! Et pourquoi pas, mettre en place une maison médicale de garde adossée au centre hospitalier qui donnerait plus de lisibilité aux généralistes de la ville ». Selon Aline Bonnet, il faut d’ailleurs qu’un coordinateur de santé soit nommé, pour susciter et concrétiser toutes ces initiatives.
 
Santé, social, écologie, mobilité, sports, culture, « tout est lié ! »
 
La santé est donc un projet prioritaire. Ce qui n’empêche pas de conduire plusieurs autres desseins en parallèle. La santé est par exemple indissociable du social et de l’accessibilité. « Il faut mettre l’accent sur la mobilité pour que tout monde puisse aller chez le médecin (ou ailleurs) plus facilement, sur la prévention et l’éducation à la santé, mais aussi sur l’écologie et le développement durable, pour respirer un bon air et vivre dans un environnement plus sain… », énumère Aline Bonnet.
 
« Un cerveau sans oxygène meurt et sans culture aussi »
 
C’est ainsi que Partageons demain Brioude 2020 prévoit de développer un réseau de navettes pour faciliter les déplacements en ville avec la création d’une commission spécifique sur les mobilités. Mais aussi, concernant l’éducation à la santé, de former les bénévoles d’associations brivadoises aux gestes des premiers secours, grâce à la participation des sapeurs-pompiers de Brioude.
 
La santé, c’est aussi le bien-être, notamment celui des personnes âgées. Soutenir le maintien à domicile des seniors et le développement d’activités physiques adaptées fait partie des priorités de Jean-Luc Vachelard et de ses 28 colistiers. Devant le développement des associations sportives de sport santé et bien-être, Partageons demain Brioude 2020 prévoit d’ailleurs l’aménagement de l’ancienne piscine en complexe multisports « pour accueillir toutes les associations sportives que nous avons pour l’instant du mal à loger », souligne Gilles Da Costa, l’un des colistiers de la liste. Un parcours santé pour seniors pourrait aussi faire son apparition en centre-ville, sur les esplanades…
 
Qui dit attirer de nouveaux médecins, dit faire de Brioude une ville animée et dynamique, toujours plus attractive :    culturellement, économiquement et à travers de beaux aménagements. « La ville doit poursuivre sa politique culturelle tout public : des prix très accessibles, l’organisation d’événements culturels tels que la Biennale d’aquarelle et les expositions au Doyenné, l’enrichissement de la saison culturelle, ou encore la construction du nouveau centre socioculturel sur la route de Saint-Flour, détaille Cyrille Sarrias, membre du mouvement politique. Un cerveau sans oxygène meurt et un cerveau sans culture aussi. »
 
Du côté des commerces, Partageons demain Brioude 2020 prévoit d’encourager l’installation de nouveaux commerces et créateurs d’entreprises en ville, « tout en gardant un bon équilibre entre le centre et la périphérie », ajoute Jean-Luc Vachelard. La création d’une halle commerciale en centre-ville serait également en réflexion… « Le tout, pour le bien-être des Brivadois et l’attractivité de notre ville », termine le candidat.

Article publié le 10/03/2020 à 09:22
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
29/03/2020 13:43
Solidarité et bienveillance s'installent de part et d'autre

 

28/03/2020 09:10
Covid-19 : un centre médical pour les patients potentiellement infectés, à l'Île d'amour à Langeac

28/03/2020 08:51
Fin de saison pour les rugbymen amateurs

27/03/2020 20:55
Covid-19 : premier mort en Haute-Loire

26/03/2020 15:57
L'incivilité des gens touche la ville

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2020 www.laruche.fr. Tous droits réservés.