La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Demandez le programme !
22 Janvier 2019
Brioude

0°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > « Le but n’est pas d’emmerder les Français »

« Le but n’est pas d’emmerder les Français »

30 Juin 2018

Faire de la « pédagogie ». C’est la mission d’Emmanuel Barbe. Le délégué interministériel à la sécurité routière parcourt la France depuis trois mois pour « prouver » les bienfaits du passage aux 80 km/h. Il était ce mercredi en Haute-Loire.


Sur quelle étude reposent ces estimations ? La mesure n’est pas sortie du chapeau du ministre en janvier. Elle a été proposée en 2013 par un comité d’experts, à la demande du Conseil national de la sécurité routière. 500 cas d’abaissement de la vitesse ont été analysés dans le monde entier. La mesure produit toujours les mêmes résultats. Baisser la vitesse de 1 % réduit de 4 % le nombre de morts sur les routes.

Comment pouvez-vous affirmer que le passage aux 80 km/h va nécessairement induire une baisse de la mortalité routière ? C’est une vérité scientifique. Quand vous roulez à 90 km/h, votre voiture percute l’obstacle à 48 km/h. En abaissant la limitation de vitesse, vous disposerez de treize mètres supplémentaires pour freiner. Le choc sera moins violent, la masse cinétique plus faible. Les expérimentations menées ont montré que les distances entre véhicules seront plus grandes, on doublera moins les camions. Le but n’est pas d’emmerder les Français.
 
Les députés des départements ruraux ont beaucoup dit que la mesure pénalisait fortement les usagers. Le passage aux 80 km/h est-il susceptible de connaître des aménagements s’il apparaît que le rapport gain en vies sauvées/perte de temps de trajet n’est pas concluant ?
Ce n’est pas une atteinte à la ruralité. C’est une mesure pro ruralité. La perte de temps de trajet n’existe pas. Elle est de l’ordre de 2 minutes maximum, c’est dérisoire. Les effets de la mesure seront sans doute plus visibles dans les départements ruraux car on y meurt beaucoup plus. Le risque d’être tué dans un accident y est presque fois supérieur qu’en ville.

 

Dans leur rapport, les experts mentionnent deux façons d’appliquer la mesure : soit à l’ensemble du réseau bidirectionnel, soit « à la plus grande partie de ce réseau, les itinéraires y faisant exception étant identifiés par arrêtés spécifiques selon l’accidentalité au kilomètre de voie ». Pourquoi le gouvernement a-t-il préféré la première option ?
Ne pas appliquer la mesure de manière uniforme est une fausse bonne idée. Les accidents sont très diffus et se produisent surtout sur les belles routes parce qu’on y roule plus et plus vite. À l’échelle d’un département, ces axes représentent souvent 20 % du réseau routier, mais concentrent la moitié des accidents mortels. Ailleurs, sur les routes de campagne, l’abaissement de la vitesse ne va rien changer puisque personne ne roule à 90 km/h.

Article publié le 30/06/2018 à 13:21
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : L'Eveil
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Il ne s'agit pas d'em... le monde. - par PatredeSeniquette
J'ai fait carrière dans la police Nationale et je me souviens de l'époque où il n'y avait pas de limitation de vitesse sur les routes. j'ai 73 ans. Quand les limitations de vitesse sont arrivées, les cinémomètres, on nous en faisait faire des contrôles et des procés-verbaux et des notes de ci et de là car des PV on n'en faisait jamais assez.Que de règlementations nous ont pondu nos élus de tout bord en 50 ans,gauche et droite confondus, les uns plus que les autres. Mais aujourd'hui, bien sur qu'il faut sanctionner les "fous" de la route en restant raisonnable pour les autres.Avant, il fallait élargir les routes, maintenant on rétrécit,plus rien à y comprendre, je n'aurai pas assez de place pour en dire long. Mais ce que nous voudrions entendre de nos gouvernants c'est de cesser de nous parler de la mortalité routière et de nous parler de la mortalité du cancer par exemple car regardez les statistiques, le cancer, la maladie tuent beaucoup plus que la voiture et on en parle beaucoup moins alors, nous voudrions savoir pourquoi.Merci.
le 01 Juillet 2018 à 21:19
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
18/01/2019 11:24
Demandez le programme !

11/01/2019 15:38
@Philippe Bigard
Demandez le programme du week-end

09/01/2019 14:33
La vigilance jaune neige-verglas maintenue en Haute-Loire

04/01/2019 16:20
Demandez le programme !

21/12/2018 17:49
Demandez le programme du week-end !

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2019 www.laruche.fr. Tous droits réservés.