La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Demandez le programme !
22 Janvier 2019
Brioude

0°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > La fin d'un logo, mais pas de la SPA

La fin d'un logo, mais pas de la SPA

26 Juin 2018

Depuis le 30 mars, les associations affiliées à la Confédération nationale des SPA de France, comme celle de Brioude, doivent retirer leurs sigles et logos. Pourquoi et quelles sont les conséquences ?


Pourquoi cette interdiction ? En juin 2015, la SPA de Paris a engagé un procès contre la Confédération nationale des sociétés de protection des animaux de France pour lui interdie l’utilisation du sigle SPA, prétendant que son usage aurait permis de détourner des adhérents, des dons, des legs, et plus généralement de bénéficier indûment de ses campagnes promotionnelles.

Un jugement du tribunal de grande instance de Paris, défavorable à la confédération, a été rendu le 10 mars 2017. Il convient donc de faire disparaître tous les supports sur lesquels figurent les signes interdits.

Amande si infraction. Toutes les associations de défense et protection animale affiliées à la confédération s’exposent donc à devoir payer à la SPA de Paris 300 € pour chaque utilisation du sigle SPA et 200 € pour celle du logo d’une empreinte de patte d’animal en blanc sur fond sombre. Et la SPA de Paris se dit prête à poursuivre les associations qui continueraient à utiliser ces signes.

Les conséquences pour les associations affiliées. « Nous allons devoir jeter tous les goodies qui portent l’ancien sigle, toutes les affiches promotionnelles… », déplorait Mireille Sergeant, présidente de l’association brivadoise. Le logo devant être retiré, c’est l’ensemble des textes, documentation, plaquettes, guides, chemises, affiches, posters, revues, autocollants, sacs, stylos et autres gadgets estampillés du fameux logo qui devront être détruits. Un sigle qui devra également disparaître des sites Internets et réseaux sociaux des associations affiliées à la confédération.

Du gaspillage pour Mireille Sergeant qui se veut tout de même rassurante. « Mis à part ça, il n’y aura aucune autre répercussion directe sur la SPA de Brioude qui gardera son nom. »

Le positif dans tout ça ? Jean-Pierre Begnatborde, président de l’association Défense de l’animal voit le bon côté des choses. « C’est une formidable opportunité qui s’offre à la confédération de renouveler son identité graphique, tout en se démarquant définitivement de la SPA de Paris, trop souvent, et encore en ce moment même, pointé du doigt pour ses très nombreuses dérives », explique t-il dans un courrier adressé à la SPA de Brioude. 

De nouveaux sigles et logos sont en cours d’élaboration, « mais nous ne savons pas encore quand ils nous seront présentés », termine Mireille Sergeant.

Géraldine Garcia


Article publié le 26/06/2018 à 10:45
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
plus de logo SPA - par LILIANE
L'essentiel est que les animaux abandonnés soient toujours protégés par l'Association (logo ou pas) !
le 29 Juin 2018 à 08:28
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
18/01/2019 11:24
Demandez le programme !

11/01/2019 15:38
@Philippe Bigard
Demandez le programme du week-end

09/01/2019 14:33
La vigilance jaune neige-verglas maintenue en Haute-Loire

04/01/2019 16:20
Demandez le programme !

21/12/2018 17:49
Demandez le programme du week-end !

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2019 www.laruche.fr. Tous droits réservés.