http://www.bonyautomobiles.com/renault-occasions-arrivage-de-vehicules-recents-10-kms/
 
 
La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Lempdes-sur-Allagnon : quatre blessés sur la 102 dans un carambolage
18 Octobre 2018
Brioude

7°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > "L'idée a germé d'une malterie"

"L'idée a germé d'une malterie"

24 Novembre 2017
Tout est pratiquement en place, Lucile Comptour devrait commencer à malter dès la semaine prochaine.
Tout est pratiquement en place, Lucile Comptour devrait commencer à malter dès la semaine prochaine.

Lors du festival des microbrasseries auvergnates qui se déroulait le week-end dernier à Saint-Germain-Lembron, Lucile Comptour a ouvert les portes de sa malterie sur la ZAC des Coustilles. Une première.


Elle sera la seule en Auvergne. Et il n’en existe que quatre dans toute la France. La malterie des Volcans est le projet improbable et ambitieux dans lequel s’est lancée une jeune trentenaire du cru Lucile Comptour.
Improbable parce qu’il est né au hasard d’une conversation. Alors qu’elle nourrissait ses chevaux avec de l’orge germé, son père l’interpelle sur le ton de la plaisanterie « T’as qu’à malter ! ». Une idée qui va peu à peu germer (c’est le cas de le dire). Après avoir brassé sa première bière avec un ami, l’idée qui jusque-là, sommeillait frappe un grand coup à la porte. « À partir de ce moment-là, je me suis documenté. J’ai commencé à malter avec les moyens du bord dans ma cuisine, puis j’ai imaginé du matériel que j’ai installé dans ma sellerie. J’ai ensuite suivi des formations à l’IFBM (Institut français des boissons, de la brasserie & de la malterie) et fait des stages. Ça a été un véritable déclic je voulais faire ça le reste de ma vie. L’idée a germé d’une malterie ».
En fréquentant le festival des microbrasseries La Chope du Lembron, l’année passée, elle rencontre Jean-Marc Cayla. Le responsable de l’organisation va lui mettre le pied à l’étrier et lui ouvrir de nombreuses portes. Rassurée par l’accueil des brasseurs locaux, Lucile Comptour abandonne son métier de commerciale qu’elle occupait depuis dix ans dans une entreprise du bâtiment et se lance dans son projet...

Déborah Layris

(La suite de l'article à retrouver dans notre édition
du vendredi 24 novembre 2017)


Article publié le 24/11/2017 à 09:18
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
17/10/2018 20:18
Lempdes-sur-Allagnon : quatre blessés sur la 102 dans un carambolage

13/10/2018 20:14
Fuite de gaz, impasse de la Cartellerie à Brioude

12/10/2018 16:36
Demandez le programme du week-end !

10/10/2018 07:21
Une femme percutée par un train au Breuil-sur-Couze

05/10/2018 16:44
Demandez le programme !

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2018 www.laruche.fr. Tous droits réservés.