La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
La Haute-Loire mise en vigilance orange orages cet après-midi et ce soir.
06 Juillet 2020
Brioude

13°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > " Je pars sereine et satisfaite "

" Je pars sereine et satisfaite "

09 Février 2020

Après six ans à la tête de Vieille-Brioude, Christelle Baylot ne souhaite pas se représenter aux prochaines élections municipales. Entre satisfactions et regrets, elle fait le bilan.


 « Je ferme le livre de ma carrière politique et j’en ouvre un autre ». À 47 ans, Christelle Baylot a pris sa décision, et ce, depuis un an : « Je ne me représenterais pas en mars prochain ». Celle qui était à la tête de la commune de Vieille-Brioude et de ses 1.200 âmes a la conviction d’avoir accompli son devoir citoyen, « en donnant 20 ans de ma vie à la démocratie locale ». La fin d’une carrière politique entamée en 2001 en tant que conseillère municipale, motivée essentiellement par des choix personnel et professionnel. Car dès cette année, Christelle Baylot laissera son siège de premier magistrat pour les bancs de la fac. Pendant un an, cette cadre hospitalière s’est engagée à reprendre ses études pour avancer professionnellement. Après avoir « cumulé deux jobs » pendant six ans.

« Maire, c’est un boulot 24 h/24, en semaine comme le week-end. Il ne faut pas compter ses heures. Et en plus, j’avais fait le choix de garder mon emploi à plein-temps pendant mon mandat », confie l’élue.

Des satisfactions…
 
« J’ai vécu une belle expérience, très enrichissante », commente Christelle Baylot avant de préciser les grands projets qui ont émaillé son mandat. Un mandat sous le signe de la rénovation.
Avec la nouvelle station d’épuration d’abord, qui a vu le jour il y a quelques mois. Un projet à 1,6 million d’€, lancé par le conseil municipal en 2014 afin de remplacer l’ancien site, devenu obsolète. « Le plus dur aura été de trouver des financements. 75 % de l’investissement a été assumé par l’État et l’Agence de l’eau ».
Autre réalisation qui a compté pour Christelle Baylot, la restauration du pont « Romain », vieux de sept siècles, entre Vieille-Brioude et Fontannes. Et puis il y a la rénovation de la salle polyvalente, des locaux pour les associations ou la réfection de la cantine scolaire, qui sert une cinquantaine de repas. Et enfin, la numérotation de toutes les rues de la commune.
Mais peut-on parler de ce mandat de six ans, sans évoquer le point le plus discuté : l’écoquartier. Soit l’idée de la réalisation d’un faubourg écologique et « innovant » de cinq hectares et cinquante logements à l’entrée de la commune. Un projet vieux de plus de dix ans et relancé en 2017 par le conseil municipal de Christelle Baylot.
« On a déclenché le processus. Il y a eu de nombreuses concertations avec les habitants. On a acquis 2,7 hectares et fait des études dans ce sens », explique Christelle Baylot qui espère de tout cœurvoir son successeur continuer ce projet.
Enfin, la dernière grande satisfaction pour l’édile aura été « de ne pas voir augmenter les taux d’imposition communaux et de laisser les comptes de la ville comme en 2014 », précisant que la commune a investi pour 4,3 millions d’€ pendant cette mandature. À noter quand même, un emprunt de 400.000 € de la part de la municipalité, « en cours de remboursement ».
 
…et des regrets
 
Ce mandat n’a pas non plus été de tout repos. « Nous avons dû faire des choix budgétaires. Je regrette que l’on n’ait pas eu les financements nécessaires pour s’attaquer au volet touristique de Vieille-Brioude ». À travers la rénovation d’un espace au sud de la ville pour accueillir les visiteurs, ainsi que la restauration du gîte Saint-Vincent. Une autre difficulté à laquelle l’élue a été confrontée : les nombreuses incivilités sur sa commune.
Ses derniers mots, Christelle Baylot a choisi de les adresser à ses équipes, technique et municipale. Aux élus et conseillers qui l’ont épaulé. Sans oublier les associations, les bénévoles qui « font vivre Vieille-Brioude ».

Article publié le 09/02/2020 à 11:47
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : L'Eveil
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
01/07/2020 10:21
La Haute-Loire mise en vigilance orange orages cet après-midi et ce soir.

25/06/2020 18:06
La Haute-Loire en vigilance jaune orage dès demain, vendredi

25/06/2020 15:39
Crédit : Pomme Labrousse
Attention, circulation perturbée à hauteur de Bournoncle-Saint-Pierre dès le 29 juin

18/06/2020 14:04
Photo : Jeremie Fulleringer
Auzat et La Combelle : les fêtes patronales auront finalement bien lieu

12/06/2020 15:26
Incendie impressionnant à Brassac-les-Mines

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2020 www.laruche.fr. Tous droits réservés.