http://www.bonyautomobiles.com/vehicules-occasion/?aff=1625664#rechercher-un-vehicule
 
 
La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Grave accident de bucheronnage à Saint-Hilaire
20 Novembre 2017
Brioude

1°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Incendie d'un garage à Cohade : le jeune salarié condamné à 18 mois de prison ferme

Incendie d'un garage à Cohade : le jeune salarié condamné à 18 mois de prison ferme

07 Novembre 2017

Un employé du garage Peugeot de Cohade était jugé pour l’incendie du 27 avril dernier. Il a été condamné à 18 mois de prison ferme lundi par le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay. 


Un jeune Brivadois de 21 ans était jugé lundi par le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay dans l’incendie du garage Peugeot de Cohade. L’affaire avait déjà été renvoyée en septembre pour un complément d’informations.

Dans la nuit du 27 au 28 avril dernier, le hall d’exposition du concessionnaire avait été ravagé par un incendie. Deux véhicules avaient été enflammés, écartant ainsi d’entrée la piste accidentelle. L’alerte avait été donnée juste après minuit par une automobiliste de passage.
Dès le début de l’enquête, les soupçons des gendarmes s’étaient portés sur ce jeune homme sans histoire, salarié du garage depuis 5 ans, où il avait fait son apprentissage. Un employé qui est aussi sapeur-pompier volontaire au centre de secours de Brioude depuis deux ans et demi. Un premier incendie avait eu lieu dans le garage six semaines plus tôt. Le dossier avait été classé sans suite.
Pour le président du tribunal : « l’incendie ne peut être allumé que par quelqu’un qui connaît bien les lieux car il fallait faire un cheminement précis pour repartir sans risque, après avoir allumé le feu » rappelle en préambule André-Frédéric Delay.

Une voiture repérée par la vidéo

Le feu s’est déclaré entre 23 h 30 et minuit. À 23 h 23, le prévenu se signale « disponible » auprès du CODIS 43. Mais quelques instants plus tard, vers 23 h 30, après une soirée avec des amis à consommer quelques bières, il explique être parti en virée à Saint-Germain-Lembron (Puy-de-Dôme) pour « aller voir des prostitués sur une aire de repos ». Son véhicule va ensuite être repéré par différentes caméras de vidéo protection. Dans la zone où est situé le garage, il a été vu arriver à 23 h 47 puis en repartir « à vive allure » à 23 h 52, mais sans pouvoir affirmer « avec certitude » qu’il s’agit bien de la Peugeot 205 de couleur noire du prévenu. « Je suis pas idiot, je ne serais jamais passé devant les caméras » se défend le jeune garagiste à la barre. « Mais alors comment expliquez-vous vos mensonges aux enquêteurs ? » interroge alors le président, faisant allusions aux trois versions différentes, notamment sur le parcours réalisé ce soir-là. Une partie de l’audience a donc été consacrée aux trajets de la voiture du prévenu. Plusieurs contradictions ont été relevées entre ses déclarations et les itinéraires empruntés en fonction des horaires et des lieux où la voiture a été identifiée sur la vidéo. Des éléments qui ont tenté d’être vérifiés jeudi dernier lors d’une « reconstitution ».
Le soir de l’incendie, les gendarmes avaient également vu le jeune homme et l’avaient contrôlé tout près du garage. Son comportement étrange leur était apparu suspect. Plus tard dans la nuit, il avait été « bippé » et était intervenu sur les lieux de l’incendie en tant que pompier.

Dans cette affaire, il manque tout de même un mobile. « Je vois pas du tout pourquoi j’aurais fait ça. Je suis très bien dans ce garage » se défend le prévenu. Rien ne pourrait expliquer ce geste si ce n’est « une attirance malsaine pour le feu » comme le rappelle Maître Pierre Lacroix, l’avocat de la partie civile. Des éléments recueillis sur son profil Facebook ont d’ailleurs été mis en avant. Le directeur d’enquête de la gendarmerie, entendu comme témoin, parle même d’un « fire fighter », comme il se décrivait sur Facebook. « Je clamerai mon innocence jusqu’au bout » assure le jeune homme à la barre après plus de deux de débats et malgré les contradictions relevées. 

« C’est un enchevêtrement d’explications oiseuses » dénonçait l’avocat du garage Peugeot. « Tout cela fait trop d’incohérences » insistait Maître Pierre Lacroix.
« Le bénéfice du doute est bien là » a martelé de son côté l’avocat du salarié, maître Renaud Portejoie, dénonçant « une enquête tout de suite orientée ». Pour lui, le temps imparti à son client pour mettre le feu et sortir du garage « ne tient pas ». Il demande la relaxe de son client.
Le tribunal a rendu son jugement lundi soir vers 22 heures. Le salarié a été reconnu coupable de l’incendie. Suivant les réquisitions du ministère public, il a été condamné à 30 mois de prison dont 12 mois avec sursis. Il devra verser 1.040.000 euros au titre du préjudice matériel au garage ainsi que 5.000 euros de préjudice moral. « Il n’y avait pas de doute raisonnable dans ce dossier. On peut discuter de la ligne de temps, à la minute, mais il y a suffisamment d’éléments dans votre comportement pendant la soirée et pendant votre garde à vue pour dire que vous êtes coupable. Il n’y a pas de preuve absolue mais on ne peut pas douter de votre culpabilité » a justifié André-Frédéric Delay.

 


Article publié le 07/11/2017 à 09:06
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : DR
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Haute-Loire : il est certain d'avoir filmé le loup

 Est-ce un chien ? Est-ce un loup ? Pour l'instant le mystère reste entier même si pour l'auteur de cette vidéo, Jean-Pierre Chausse, cela ne fait aucun doute.



lire la suite

Fil info
 
18/11/2017 15:09
Grave accident de bucheronnage à Saint-Hilaire

17/11/2017 16:31
Demandez le programme !

17/11/2017 16:11
Demandez le programme !
 
 

17/11/2017 11:25
Lempdes-sur-Allagnon : ivre, il est maîtrisé au Taser

14/11/2017 17:00
Perturbation sur le trafic ferroviaire ce jeudi

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2017 www.laruche.fr. Tous droits réservés.