La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Demandez le programme !
22 Janvier 2019
Brioude

0°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Haute-Loire : des remèdes à la désertification médicale

Haute-Loire

: des remèdes à la désertification médicale
08 Décembre 2010

Chaque année, le Conseil national de l'Ordre des médecins publie l'Atlas de la démographie médicale en France ; le dernier vient de paraître et brosse un état des lieux au 1er janvier 2010. Pour ce qui concerne le département de la Haute-Loire, et plus particulièrement la catégorie des médecins généralistes, l'atlas recense 257 spécialistes (la médecine générale est désormais une spécialité).


« On est dans une moyenne correcte en comparaison avec des départements comme la Creuse ou la Picardie. Mais beaucoup de médecins en Haute-Loire approchent de la retraite. D'ici cinq ans, il y aura moins de médecins, c'est très net, même si le problème est grave chez les généralistes plus que chez les spécialistes, dont la démographie dans le département est déjà basse », explique le vice-président de l'Ordre des médecins, le docteur Taillard.
Exemple en ophtalmologie ou pédiatrie, sans compter les spécialités qui ne sont pas présentes (chirurgie hyper spécialisée…)
Le docteur Taillard relève ce qu'il appelle « des troubles de répartition » : si les médecins généralistes ne font pas défaut sur les secteurs du Puy, Brioude et l'Yssingelais, la désertification menace notamment sur le canton de Saugues.
« Cela commence à poser problème pour la continuité des soins », explique-t-il.
L'Agence régionale de santé (ARS) propose donc de réduire les secteurs : ainsi le secteur d'Aurec-sur-Loire coopère avec celui de la Loire toute proche ou Pradelle avec l'hôpital de Langogne.
Un impératif : les secteurs sont redéfinis dans la mesure où le délai de transport n'excède pas 30 minutes d'un SAMU.
L'ARS réfléchit à la mise en place de correspondants SAMU. Elle a accepté la dispense de nuit profonde : à partir de minuit pour le médecin de garde, les appels sont redirigés vers le 15.


Article publié le 08/12/2010 à 09:07
Auteur : Jean-Baptiste DUTEURTRE
Crédits photos : L'Eveil
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
18/01/2019 11:24
Demandez le programme !

11/01/2019 15:38
@Philippe Bigard
Demandez le programme du week-end

09/01/2019 14:33
La vigilance jaune neige-verglas maintenue en Haute-Loire

04/01/2019 16:20
Demandez le programme !

21/12/2018 17:49
Demandez le programme du week-end !

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2019 www.laruche.fr. Tous droits réservés.