La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Demandez le programme
25 Août 2019
Brioude

27°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Football féminin A Vieille-Brioude, la belle aventure d'une bande de copines

Football féminin

A Vieille-Brioude, la belle aventure d'une bande de copines
12 Juin 2019

Les filles de l’EVB viennent de boucler leur troisième saison. Leur plus belle puisqu’elles terminent premières ex-æquo de la poule Promotion.


Pourtant en 2016 lorsqu’elles ont décidé de monter une équipe féminine, la majorité d’entre elles n’avaient jamais touché un ballon. « A force de voir nos copains jouer, on a eu envie de faire une équipe. Au début c’était vraiment compliqué, se souvient Audrey Pauc, la capitaine. On ne savait pas faire une passe, pas faire un contrôle ! Sur 20 filles, trois seulement avaient déjà au foot. Pour nos coachs, c’était comme entraîner des poussins, il a fallu tout nous apprendre. »

Sur vingt au départ, cette saison seules 12 ont rechaussé les crampons. « Et nous étions 9 sur le terrain. Une équipe de filles c’est compliqué à gérer, reconnaît dans un sourire la capitaine. Chacune a son caractère, sa manière de penser. Il peut y avoir des tensions. Il faut bien se dire que ce qui se passe sur le terrain, ce qui se dit sur le terrain, reste sur le terrain. C’est la base. Les matches se jouent le dimanche matin et parfois loin, ce qui est aussi contraignant. Et puis, certaines sont mamans, d’autres tombent enceintes, d’autres font des études… Notre équipe est très hétéroclite puisque les filles ont entre 17 et 55 ans ».

A 55 ans, « Mamy » comme la surnomme ses coéquipières, n’a pas hésité à enfiler le maillot vert et blanc. « J’avais vraiment envie d’essayer », sourit Isabelle Issartel. Et aujourd’hui elle fait l’admiration des filles : « Tenir 90 minutes à son âge, franchement on lui tire toutes notre chapeau », lance Fanny Roux, la gardienne. « Oui mais le lendemain, je le paye ! », plaisante Isabelle.

Cette saison, c’est son mari Jean-Luc Issartel qui était chargé de coacher les filles. Un bonheur ! « Les filles, c’est génial ! Elles adhèrent à tout. On leur dit de faire quelque chose, elles écoutent, elles le font. Pas besoin de s’énerver ! »

Au fil des saisons, les footballeuses sont donc devenues une bande de copines. Et une équipe respectée et encouragée par leurs homologues masculins. « Il y a une belle cohésion même quand on perd. Cette année, les garçons nous ont suivi sur certains déplacements. Ça fait plaisir, reconnaît Audrey Pauc. On fait vraiment partie du club et des liens se sont créés ».

Et si les filles signent à nouveau pour la prochaine saison, elles espèrent recruter trois ou quatre petites nouvelles. « De n’importe quel niveau, car avant tout, on est là pour s’amuser », assure Audrey Pauc !


A suivre. Au fil de la semaine, retrouvez nos articles sur les clubs de Fontannes, Langeac, Auzon, Vézézoux et Azérat.


 


Article publié le 12/06/2019 à 11:40
Auteur : Mathilde Fontès
Crédits photos : DR
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
23/08/2019 11:23
Demandez le programme

16/08/2019 15:35
Demandez le programme !

09/08/2019 15:10
Demandez le programme du week-end !

09/08/2019 10:18
La Haute-Loire en vigilance orange orages

02/08/2019 16:56
Demandez le programme !

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2019 www.laruche.fr. Tous droits réservés.