La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
A l'abordage des Ofnis, ce 15 août
15 Août 2018
Brioude

15°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Dans les sabots des Feux follets

Dans les sabots des Feux follets

28 Juillet 2018
Les Feux follets, âgés de 5 à 75 ans seront sur la scène de la Halle aux grains ce samedi soir, à 21 heures.

45 ans d’existence, ça se fête ! Ce samedi 28 juillet, les Feux follets seront sur la scène de la Halle aux grains. En amont, ils nous ont confié quelques secrets…


Quarante-cinq ans que les Feux follets brivadois font partie du tissu associatif brivadois. Pourtant, le groupe de danses folkloriques auvergnates avait encore quelques secrets et anecdotes à nous confier… Rencontre avec Maurice Engelvin, président de l’association.

Vous portez de sacrés costumes. Ça prend du temps de les enfiler ?
Bien trois quarts d’heure ! Surtout pour les femmes qui portent plusieurs couches de vêtements qu’il faut assembler dans l’ordre ! C’est un peu moins long pour les hommes, mais y a du travail quand même.
 
De quoi se composent ces costumes ?
Alors… Les femmes portent des chaussettes blanches, un panty, un jupon et parfois deux. Savez-vous pourquoi ? Parce qu’à l’époque, les femmes de la ville allaient au marché à pied et empruntant des chemins poussiéreux, parfois boueux. Elles ne salissaient ainsi que leur premier jupon et le second restait intact ! Sur ces jupons, il y a ensuite évidemment la jupe. Un chemisier blanc, un châle sur les épaules, puis sur la tête, une coiffe ou un chapeau. Sans oublier les fameux sabots ou souliers noirs.
Pour les hommes, il y a deux tenues. Une des villes et une des champs. L’homme de la ville porte un pantalon noir, une chemise blanche, un gilet sans manche de couleur, un foulard autour du cou et le chapeau. À la campagne, les hommes portaient plutôt le pantalon en velours, la ceinture en flanelle, la chemise blanche qu’ils portaient autrefois de nuit comme de jour, ainsi que la blouse de marchand de vache bleue ou noire, un grand mouchoir à carreaux et le chapeau. Sans oublier encore une fois les sabots.
 
C’est compliqué de danser avec des sabots. Ça s’apprend ?
Non c’est pas si compliqué, surtout quand on a l’habitude. C’est surtout beaucoup plus joli ! Notamment pour le son. Ça nous permet de taper du pied plus bruyamment pour marquer certaines notes.
 
De quand datent ces costumes ?
Les costumes sont du milieu du XIXe siècle, entre 1820 et 1880. Mais initialement des pays de l’est, ces danses folkloriques ne sont arrivées en France qu’entre 1943 et 1947.
 
Comment sont-elles nées ?
Les gens faisaient la fête. Ils faisaient la java comme on dit ! Alors ils dansaient autour d’une bouteille, d’une chaise, sur les tables… Et peu à peu, ça a dû donner naissance à ces danses, devenues traditionnelles.
 
Alors allez-vous, vous aussi, utiliser des bouteilles ?
Et bien oui, vous ne croyez pas si bien dire. Les danses sont effectuées avec plusieurs objets : des bouteilles, mais aussi les gerbes de grains, les foulards, de la poterie et même un mat, noué de huit rubans, qui lui aussi a son histoire. Initialement, il est originaire d’Espagne. Puis il est remonté jusqu’à Biarritz et même les pays de l’est, jusqu’à revenir en France, où les danses auvergnates se le sont approprié. Certains pensent que c’est une tradition purement auvergnate, mais non, je me suis renseigné !...
 
Géraldine Garcia
(L'intégralité de l'article est à retrouver dans
notre édition du vendredi 28 juillet 2018)

Article publié le 28/07/2018 à 09:37
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
15/08/2018 09:29
A l'abordage des Ofnis, ce 15 août

14/08/2018 18:41
10.000 visiteurs pour l'exposition Chagall au Doyenné

10/08/2018 17:32
Demandez le programme !

09/08/2018 02:26
1.000 balles de paille en feu à Léotoing

03/08/2018 17:35
La mine de la Rodde fait son cinéma

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2018 www.laruche.fr. Tous droits réservés.