La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Travaux sur l'A75 et perturbation de la circulation entre les diffuseurs n°18 Charbonnier-les-Mines et n°15 Le Broc
27 Mai 2020
Brioude

9°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Crise sanitaire : pour certains petits commerçants, nul autre choix que de mettre la clé sous la porte

Crise sanitaire : pour certains petits commerçants, nul autre choix que de mettre la clé sous la porte

20 Mai 2020
Le confinement aura eu raison de la boutique Cré’Artiste de la rue Duguesclin.
Le confinement aura eu raison de la boutique Cré’Artiste de la rue Duguesclin.

Pour certains magasins, le confinement aura été fatal. C’est le cas de la boutique d’artisans créateurs Cré’Artiste, rue Duguesclin à Brioude.


Laëtitia Santillana s’était installée dans sa petite boutique de la rue Duguesclin il y a un peu plus d’un an, le 11 février 2019. Elle vendait des articles 100 % faits main d’artistes souvent locaux, mais pas que. Vraie caverne d’Ali Baba pour les cadeaux, la boutique de l’association Cré’Artiste faisait ainsi le bonheur des Brivadois durant les périodes de fêtes et des touristes de passage lors de la saison estivale.

L’annulation  de l’exposition au Doyenné,  le coup de grâce

Bref, un petit magasin vivant et coloré qui a fermé ses portes comme tous les autres à l’annonce du confinement, mais qui ne pourra plus jamais les rouvrir… « Mon activité démarrait depuis peu. Cette année était charnière pour moi ! J’avais des projets, de nouveaux contacts pour enrichir la boutique, mais le confinement a mis fin à tout ça. Deux mois sans salaire, ça n’a pas été possible. J’ai préféré stopper. » Surtout qu’aucune aide ou presque ne lui aurait été accordée. « Il fallait remplir des dossiers, mais avec mon activité, je ne rentre dans aucune case. J’ai bien essayé de sauver le commerce en demandant aux artisans d’art dont je vends les produits de reprendre la boutique en instaurant un roulement et la création d’une association. Mais personne n’a voulu avoir cette responsabilité. » Laëtitia Santillana s’est alors retrouvée dans une impasse. « Je ne voyais pas la suite… »

Le coup de grâce a été l’annonce du report de l’exposition du Doyenné. « L’été, mon commerce reposait beaucoup sur le tourisme. Sans le Doyenné, ça aurait été très compliqué… Je n’ai trouvé aucune solution pour poursuivre. »

Géraldine Garcia

(L'article dans son intégralité est à retrouver dans
notre édition du vendredi 22 mai 2020)


Article publié le 20/05/2020 à 21:56
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
25/05/2020 14:58
Travaux sur l'A75 et perturbation de la circulation entre les diffuseurs n°18 Charbonnier-les-Mines et n°15 Le Broc

14/05/2020 10:07
Un 14e décès du Covid-19 dans un hôpital du Haute-Loire

12/05/2020 17:32
Le marché de Brioude entame son déconfinement le 16 mai

12/05/2020 17:23
Le département placé en vigilance jaune orage dès mercredi

12/05/2020 10:37
La distribution des masques a démarré aujourd'hui à Brioude

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2020 www.laruche.fr. Tous droits réservés.