La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Travaux sur l'A75 et perturbation de la circulation entre les diffuseurs n°18 Charbonnier-les-Mines et n°15 Le Broc
25 Mai 2020
Brioude

19°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Beer café : de nouvelles têtes derrière le zinc

Beer café : de nouvelles têtes derrière le zinc

15 Octobre 2019
Emmanuel Blanquart passe les rênes à la famille Philis, Olivier sur la photo.
Emmanuel Blanquart passe les rênes à la famille Philis, Olivier sur la photo.

Emmanuel Blanquart, gérant du bar à bières de Brioude depuis sept ans, s’apprête à céder le Beer café à la famille Philis.


Voilà sept ans qu’Emmanuel Blanquart tenait le Beer café, le célèbre bar à bières de Brioude, sur la place Eugène-Gilbert. Sept ans qui se sont très bien passés. « Ça marchait très bien ! Je pars pour des raisons personnelles, non sans un petit pincement au cœur. Mais je suis content que ça soit eux qui reprennent », confie le gérant.

« Le commerce, ils ont ça dans la peau »

« Eux », c’est la famille Philis. « Ils sont d’ici, ils sont auvergnats et connaissent bien le bar. C’est une famille connue à Brioude », ajoute Emmanuel Blanquart. Qui ne connaît pas les salaisons Philis ? Des éléments qui rassurent le patron actuel pour la suite de l’aventure : « les salaisons, c’est un commerce. Le contact avec la clientèle, ils ont ça dans la peau ». Emmanuel restera derrière le zinc encore plusieurs semaines. Notamment pour former les futurs gérants : Olivier, Nicolas, Marie, Brigitte et Hubert Philis. « Et j’espère aussi pouvoir rester à Brioude, ou en tout cas en Auvergne après la vente du Beer café… », confie le barman.

D’un gérant  à cinq repreneurs

Olivier Philis, l’un des fils, était client du bar avant d’être acheteur. « Je suis habitué des lieux et un amateur de bières, mais j’ai encore beaucoup à découvrir. Je suis loin de les avoir toutes goûtées », plaisante Olivier. Et Emmanuel Blanquart d’ajouter : « C’est sûr, nous en avons plus de 120 ! »

Si la famille Philis a décidé de reprendre l’affaire du Beer café, c’est d’abord parce qu’ils sont tombés amoureux du lieu. « Cette ambiance cosy avec lumière tamisée m’a toujours plu ! C’est se faire plaisir que d’acheter un bar comme celui-là, assure Olivier Philis. C’est aussi que mon père avait du mal à partir à la retraite. Le bar, ça lui permettra de continuer une activité tout en ayant des journées moins longues. Ce bar, c’est aussi pour le ménager un peu. »

Géraldine Garcia

(L'article dans son intégralité est à retrouver
dans notre édition du vendredi 11 octobre 2019)


Article publié le 15/10/2019 à 09:25
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
25/05/2020 14:58
Travaux sur l'A75 et perturbation de la circulation entre les diffuseurs n°18 Charbonnier-les-Mines et n°15 Le Broc

14/05/2020 10:07
Un 14e décès du Covid-19 dans un hôpital du Haute-Loire

12/05/2020 17:32
Le marché de Brioude entame son déconfinement le 16 mai

12/05/2020 17:23
Le département placé en vigilance jaune orage dès mercredi

12/05/2020 10:37
La distribution des masques a démarré aujourd'hui à Brioude

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2020 www.laruche.fr. Tous droits réservés.