La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Demandez le programme du week-end
15 Juillet 2019
Brioude

15°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Antoine Sauvadet de Saint-Martin-des-Plains : une progression à pas de géant

Antoine Sauvadet de Saint-Martin-des-Plains : une progression à pas de géant

13 Avril 2019
En un an, Antoine Sauvadet a fait des progrès face à l’autisme grâce à la méthode des 3 I, utilisée depuis deux ans.
En un an, Antoine Sauvadet a fait des progrès face à l’autisme grâce à la méthode des 3 I, utilisée depuis deux ans.

Atteint d’autisme sévère, le petit Antoine Sauvadet apprend à avancer avec la méthode des 3 I. En un an de pratique, il sait désormais communiquer avec les autres. Rencontre.


Les choses ont bien évolué en un an pour Antoine, ce petit garçon atteint d’autisme sévère. Dans le langage, la motricité, l’autonomie, « ce n’est plus le même », constate sa maman, Cécile Sauvadet.

Des progrès significatifs grâce à une méthode, celle des 3 I qu’Antoine suit depuis maintenant deux ans. Les 3 I pour : intensive, individuelle et interactive.

« Ce n’est plus le même petit garçon »

« On l’applique sept jours sur sept », histoire de ne pas trop le laisser dans sa bulle, mais il reste aussi des créneaux pour qu’il « puisse faire des choses avec nous, explique sa maman. On inclut même une séance avec une intervenante extérieure, le mercredi. »

Et ça fonctionne. Il y a un an, Antoine ne parlait pas, ne communiquait pas avec les autres, que ce soit ses proches ou les différents bénévoles qui venaient le voir pour jouer avec lui.

Désormais, la communication est bien installée. « Il se fait comprendre. Il pointe du doigt pour montrer à quoi il veut jouer et les mots commencent à venir. » Avec la motricité, le langage est l’un des plus gros progrès d’Antoine sur ces derniers mois : « les progrès sont flagrants. »

Et tout cela, « en jouant, tout simplement » car, les bénévoles qui viennent chaque jour au côté d’Antoine, lui font faire de tout. Cette méthode des 3 I ne préconise pas d’exercices particuliers, il faut juste que cela soit interactif. « Ils lui font faire n’importe quoi. Du moment qu’il joue, ça va. En ce moment, il n’a pas envie de faire de sport », alors il fait selon les envies du jour avec le bénévole présent...

Emmanuel Le Nevé

(L'article dans son intégralité est à retrouver
dans notre édition du vendredi 12 avril 2019)


Article publié le 13/04/2019 à 11:20
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
12/07/2019 16:28
Demandez le programme du week-end

11/07/2019 14:56
Comment accéder aux urgences de l'hôpital, dimanche ?

07/07/2019 15:18
Rencontre avec un geai des chênes sur la plage de La Bageasse

05/07/2019 15:51
Retrouvez les Gens Bon Beur en concert sur la place Grégoire-de-Tour demain à partir de 20 h 30.
Demandez le programme !

01/07/2019 16:20
Le département de la Haute-Loire placé en vigilance sécheresse

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2019 www.laruche.fr. Tous droits réservés.