La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Brioude : les lycéens de Lafayette en grève
10 Décembre 2018
Brioude

2°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > Agriculture : "Je ne sais pas comment on va faire"

Agriculture : "Je ne sais pas comment on va faire"

19 Novembre 2018

À cause de la sécheresse, les éleveurs altiligériens n’ont plus de quoi nourrir leurs bêtes. Ensemble, ils ont monté un dossier de demande de classement du département en calamité agricole.


500 bottes de foins pour passer l’hiver au lieu de 800. C’est ce avec quoi Maryse Font, agricultrice à Chaniat, sur la commune d’Auzon, va devoir nourrir les 60 vaches laitières, 35 génisses et 450 brebis de son exploitation. La responsable de cette pénurie de fourrage : la sécheresse de ce début d’automne. « Nous avons eu une dizaine de millimètres de pluie en juillet, 8 en août et à peine un peu plus en septembre. Ça n’a pas été assez suffisant pour redresser la barre », confie Maryse Font.

46 % de perte sur le bilan fourrage
Si de forts orages ont fini par arroser le Brivadois, la pluie semble avoir évité le canton d’Auzon. « Les vaches laitières ne pâturent plus depuis le 20 juillet. Ça ne sert à rien, sans eau, rien n’a poussé. Et mes brebis qui ont fait des agneaux cet été, je n’ai même pas pu les remettre dans les près à la fin août comme je le fais d’habitude. Elles ne sont pas sorties. »
Maryse Font a fait les compte : elle estime avoir perdu 46 % de son bilan fourragé. « C’est la quantité qu’il me manque cette année pour nourrir mes animaux. »
Elle n’a pas encore fait d’achat de fourrage extérieur pour pallier ses pertes. « Il me reste quelques réserves de l’an dernier et surtout, le fourrage est cher ! Il faut compter 160 € la tonne de paille. Et le foin, lui, est encore plus cher car plus rare. Nous ne sommes pas les seuls à avoir été touché par la sécheresse. » Mais l’éleveuse s’inquiète surtout pour la fin de l’hiver. « À partir de février, je ne sais pas comment on va faire… »
 
Géraldine Garcia
Article à retrouver dans son intégralité dans notre édition du 16 novembre

Article publié le 19/11/2018 à 11:00
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
10/12/2018 10:25
Brioude : les lycéens de Lafayette en grève

09/12/2018 19:24
Courte disparition d'une nonagénaire à Paulhaguet

30/11/2018 16:30
Demandez le programme !

25/11/2018 11:23
Gilets jaunes : la journée de dimanche s'annonce calme à Brioude

23/11/2018 19:26
Demandez le programme !

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2018 www.laruche.fr. Tous droits réservés.