La ruche
 
Logo la ruche
L’hebdomadaire de Brioude et sa région
Demandez le programme !
17 Novembre 2018
Brioude

6°C
       
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 Accueil VidÉothÈque Pages MAGAZINE S'abonner MÉtÉo
Consulter les annonces | Hippisme | Recettes | Sondage | Commentaires  
La Ruche > 25 ans de musique dans le Bassin

25 ans de musique dans le Bassin

05 Novembre 2018

Une exposition itinérante sur l’histoire des Musciales du Val d’Allier voyagera entre les communes de Sainte-Florine, Brassac-les-Mines et Jumeaux du 28 novembre au 2 février.


L’harmonie fanfare des Musicales du Val d’Allier soufflera ses 25 bougies en 2019. Une jeunette, presque une adolescente à l’échelle du monde des harmonies et batteries fanfares du Puy-de-Dôme. Seulement cette jeunette a, en réalité, un passé bien plus ancien…

Si on vous dit : les Enfants de Jumeaux, la Société lyrique de Jumeaux, la Lyre des Mineurs de Sainte-Florine, L’Indépendante de Brassac-les-Mines ou le Réveil de Charbonnier-les-Mines… Que vous évoquent ces noms ? Et bien tous étaient des batteries fanfare ou harmonies du Bassin minier durant des décennies, dès la fin du XIXe siècle.
Les Musicales du Val d’Allier sont nées de la fusion de plusieurs d’entre elles afin de faire perdurer la tradition musicale des fanfares dans le Bassin minier. S’unir pour ne pas mourir. Toute une histoire…
 
À Jumeaux. La société musicale des Enfants de Jumeaux a été créée en 1887 et sa presque rivale la Société lyrique en 1904. Deux entités fortes de nombreux musiciens qui participaient aux fêtes et festivals jusqu’aux ravages de la première Guerre mondiale. Au sortir de la guerre, les effectifs sont maigres. Par amour de la musique, les deux sociétés décident de n’en former plus qu’une en 1921 : la Société lyrique des enfants de Jumeaux, qui 80 ans plus tard intégrera la formation des Musicales du Val d’Allier.
À Sainte-Florine. Autre mouvement de musiciens essentiel à cette formation : la Lyre des mineurs de Sainte-Florine, créée en 1874 et rejointe dix ans plus tard par deux autres fanfares : les Verreries (1885-1927) et la Fanfare scolaire des Frères (1885-1910). La Lyre des mineurs a ensuite connu une crise générale. Économique et dans ses effectifs. Il ne lui restait plus alors qu’une seule option : la fusion avec d’autres entités musicales du Bassin minier.
À Brassac-les-Mines. Dernière entité à avoir intégré les Musicales du Val d’Allier : L’Indépendante de Brassac-les-Mines, créée en 1899, qui s’éteindra dans les années soixante-dix avant de renaître sous le nom de Fanfare brassacoise.
Sans des hommes de volonté, ces chefs et ces musiciens, tels que Louis Parrot, Pierre Bonnat, Marcel Pruneyre, Henri Pruneyre, ou plus ancien encore, Antoine Pin, Eugène et Jean Adam, Francis Gabrat, les Musicales du Val d’Allier n’auraient jamais vu le jour.
 
Article à retrouver dans son intégralité dans notre édition du 2 novembre

Article publié le 05/11/2018 à 11:36
Auteur : Redaction Laruche
Crédits photos : La Ruche
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Video
video
Festicar : retour en vidéo sur cette édition de folie !


lire la suite

Fil info
 
16/11/2018 16:39
Demandez le programme !

15/11/2018 11:58
Des séances de cinéma annulées ce week-end à Brioude

13/11/2018 11:39
Lempdes-sur-Allagnon : travaux sur la RN 102

09/11/2018 17:15
Demandez le programme du week-end !

09/11/2018 13:22
Photo : Florian Salesse
Abrogation des restrictions des usages de l'eau en Haute-Loire

Toutes les brèves


 
 

Guide Estival Haute-Loire 2016

PETITES ANNONCES AUTOMOBILES

  haut de page
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi

Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
Mentions légales - Contact
Copyright © 2018 www.laruche.fr. Tous droits réservés.